Wednesday, November 16, 2011

Conasses !

Pin ThisEmail This

Aliaa El Mahdy. En voilà une qui a un vrai courage.

Ça nous change de nos passionarias locales, dont l’audace se résume à des "na-na-nèreu" sur facebook et à bronzer leurs flasques fesses au bord des piscines. Mais qui n’ont pas encore compris que les printemps arabes ne sont, pour les femmes, qu’un long hiver annoncé.

Aliaa El Mahdy pose nue. Aliaa El Mahdy demande aux hommes de se photographier voilés. Aliaa El Mahdy risque sa vie.

Aliaa El Mahdy est égyptienne. Forcément. Aliaa El Mahdy n’aurait pas pu être libanaise.

Les Libanaises, on les voit foncer sur les routes, se frayant un chemin à coups de pare-chocs et de klaxons. On les voit sur les plateaux télés, défendre le verbe haut un régime alimentaire qui leur est cher. On les voit dans les bureaux, les supermarchés, les usines, les champs, véritables moteurs de l’économie nationale. On les voit dans les restaurants, les bars, les clubs. On les voit dans les écoles, les universités. On les voit se lancer à l’assaut du pavé, le drapeau à bout de bras, d’orange ou de bleu enfoulardées, à se pâmer devant le caïd de l’heure.

Pourtant, quand il s’agit de défendre leurs droits les plus fondamentaux, il n’y a plus personne. Ou presque. Rares, trop rares, sont celles qui se démènent pour que la république reconnaisse qu’elles sont des citoyennes à part entière.

Imaginez : une femme libanaise n’a même pas le droit de transmettre sa nationalité à ses enfants…

Les Libanaises sont des connes. Plus phallocrates qu’un mec. A mouiller aux vroum-vroum de gros vibros chromés. A comparer leurs double D siliconés. A jalouser leurs voisines, ces salopes qui ont un mari plus gras du portefeuille que leurs ventrus à elles.

Les plus ridicules sont celles qui hurlent contre le fait qu'il n'y ait pas de femmes au gouvernement, parce que ce dernier est formé par leurs adversaires politiques. Mais qui ferment leur gueule quand une instance de leur propre camp refuse toute législation interdisant la violence domestique.

Je peux comprendre qu'on puisse être malhonnête avec les autres. Mais être malhonnête avec soi-même...

« Bats ta femme tous les matins, si tu ne sais pas pourquoi, elle le sait », dit un proverbe arabe. Après on vient nous parler de démocratie et de droits de l'Homme....

Avant de s'exciter sur les « révolutions » des autres, on serait bien inspirés d'en faire une chez nous, mais une vraie cette fois, pas une mascarade comme celle dite « du cèdre ».

Une révolution féministe. Une révolution humaniste.

Il y a bien une pétition qui circule. Mais signer des pétitions, ça ne suffit pas. On sait tous et depuis longtemps que ça ne sert pas à grand-chose.

Il faut descendre dans la rue, et y rester jusqu'à ce que des lois soient votées. Il faut faire la grève, ne plus aller au boulot, paralyser le bon fonctionnement de cette société archaïque. Il faut obliger vos maris, vos fiancés, vos amants, vos amis à faire pareil. Et s’ils refusent, quittez-les, ils ne vous méritent pas.

Il faut aller voir les députés des deux camps et leur faire comprendre que s'ils ne font rien, ils n'auront aucune voix féminine aux prochaines élections. Et que vous allez tout faire pour obliger les hommes à vous imiter. Même la grève du sexe. Voilà comment on change les choses.

Décidément, plus je vis au Liban, moins j'aime les Libanaises.

Heureusement qu’il y a Aliaa El Mahdy.


© Claude El Khal, 2011

Le blog de Aliaa El Mahdy : http://arebelsdiary.blogspot.com

14 comments:

Anonymous said...

Donner la nationalité aux époux des libanaises n'est pas une bonne idée sachant qu'actuellement plein de personnes rêvent d’obtenir notre nationalité, mais comme ce sont des personnes qui n’ont ni mes valeurs ni mes principes, je préfère donc ne pas donner ma nationalité à mon époux, et garder le Liban des intrus.
Et puis, ça apporterait quoi au Liban et ça apporterait quoi à mon époux de devenir Libanais?
Croyez-vous sincèrement qu'un Français pourrait s'identifier aujourd'hui à un homme Libanais? A qui ? A celui qui obtient son permis sans le passer car il connaît des gens au ministère ?
A celui qui a obtenu son passeport parce qu'il a payé des pourboires?
Ou à celui qui hérite le double de soeur sans réagir devant l’injustice?
A celui qui traite sa femme de ménage comme on traitait les employées de maison il y a 150 ans, c’est à dire comme une esclave du siècle dernier, en l’appelant encore sa « bonne » ?
en France, on ne peux pas imaginer des choses pareilles!
Ici, tout salarié et toute salariée (puisque nous sommes heureusement égaux devant la loi) a droit au respect, aux congés et au repos hebdomadaire ainsi que le droit de sortir et de se déplacer librement, Mais ce n’est pas le cas de vos employées de maison.
Par ailleurs, tant que le Liban n'est pas laïc vous aurez du mal à faire adhérer les Européens,
Et vous savez bien qu'au Liban il n'y a ni liberté, ni égalité ni fraternité,
si tu n'as pas d'argent tu crèves,
je ne suis pas socialo mais je peux vous affirmer qu'en France personne ne meurt de faim, le gouvernement aide les plus démunis, ce qui n'est pas le cas du Liban
au Liban les vieux sont rejetés dans des hospices s'ils n'ont pas d'argent, car ils n'ont pas de retraite, et puis il y a plein de familles pauvres qui vivent cachées, les gens les appellent les "familles honteuses" oui, vous pourrez vérifier l'info, et elles n'ont AUCUNE aide,
en France, les familles pauvres sont appelées: "à faible revenu" et elles ont les allocations, les HLM, les aides au logement, l'école gratuite, la santé gratuite.
Dernièrement, j'apprenais avec mon fils sa leçon d'éducation civique: les principes de la constitution françaises:
"La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances."
ceci est vrai au quotidien, ici on a tous droit à un logement décent, est-ce le cas au Liban, dans ce pays, si on n'est pas riche on n'est rien, on est jugé à la hauteur de notre fortune
moi je trouve que la France vit selon les préceptes du Christ sans être "officiellement" chrétienne
une France de partage, d'égalité de fraternité, une France qui n’impose pas son Dieu et qui respecte tous les autres Dieux, et qui exige le respect mutuel, c’est la définition de la laïcité...
Je pense aussi que la planète est riche de trésor, et que ces trésors sont mal répartis, (je vous rassure, je ne suis pas communiste non plus:-) et si chacun mettait du sien, on vivrait tous heureux sur cette terre (Utopie?)
ainsi, justement, est-ce que le libanais accepterait de payer des impôts pour améliorer son pays?
De payer la retraite par répartition pour que ses ascendants en profitent ?
De cotiser au chômage, à la sécu, et aux charges patronales ?
Je paye des impôts sans râler, et je répèterai toujours: "ce sont NOS impôts qui payent NOS écoles, NOS hôpitaux, la propreté de NOTRE ville, les meilleures grandes écoles ici sont publiques et payées par nos impôts (Louis le grand, Henri IV, Polytechnique, toutes les Facultés de Médecine)

Anonymous said...

le commentaire est parti trop vite avant ma correction:-)
correctifs ligne 16 : "on ne peut"
ligne 47 : "riche de trésors"
et enfin la suite:
Les meilleurs hôpitaux sont publics...On n'a rien sans rien, les femmes accouchent dans les meilleurs services d'accouchement de France, elles ne payent que quelques euros (le téléphone et la télé)
Pensez- vous qu'au Liban ce serait un jour envisageable?
enfin, soyons francs, au Liban c'est encore et toujours la fawda, c'est encore les bakhchichs et les dessous de table qui font marcher le pays,
alors, au lieu de critiquer les Libanaises qui en font déjà beaucoup, critiquez aussi les hommes Libanais machos et suffisants, ne critiquez pas la femme Libanaise, car celle-ci reprend avec courage le travail quelques jours après son accouchement, parce que son patron, un « mec » bien sûr, ne conçoit pas l’idée qu’on puisse payer un congé à une femme pour qu’elle se repose chez elle quelques jours avec son bébé (ce que nous appelons ici le congés maternité :-)
critiquez l’homme qui n’est même pas capable d'accepter l'idée qu'on puisse faire la queue pour acheter son pain, qu’on puisse attendre son tour quand on est dans l'administration, ni capable de comprendre qu’on devrait faire des démarches honnêtes pour obtenir une ligne téléphonique sans magouilles et sans les sempiternels: "je connais un tel qui va tout arranger" tant qu'il n'a pas compris tout cela, le Libanais ne peut même pas rêver d'être considéré comme civilisé,
alors, comment voulez-vous motiver les Européens pour qu’ils demandent la nationalité Libanaise?
ATTENTION, je suis désabusée du Libanais mais pas du Liban que j'ADORE encore,
et je dirais comme vous, plus je vis en France moins j'aime les Libanais.
Signé: Une Libanaise fière de l'être encore

Anonymous said...

PS: le moteur de cette page est bien capricieux, car j'ai beau lui avoir demandé de corriger certaines fautes d'orthographe il ne les a pas prises en compte, les lecteurs m'excuseront donc pour celles qui sont passées à l'as:-)
("sa soeur", "congé de maternité"...)

Anonymous said...

Les femmes ne doivent pas avoir le droit de se plaindre,les femmes au Liban sont majoritaires et peuvent tout changer.
Rien ne sert de raler,il faut bouger son gros cul.
PS: a quand votre revolution les petasses j'ai besoin de quelques jours de vacances avant ma retraite.

Ishtar said...

"On les voit se lancer à l’assaut du pavé, le drapeau à bout de bras, d’orange ou de bleu enfoulardées, à se pâmer devant le caïd de l’heure.
Pourtant, quand il s’agit de défendre leurs droits les plus fondamentaux, il n’y a plus personne. Ou presque. Rares, trop rares, sont celles qui se démènent pour que la république reconnaisse qu’elles sont des citoyennes à part entière."

Ce passage vaut son pesant d'or. Oui la femme libanaise est capable de beaucoup de choses, mais la plupart des femmes ne bougent pas leur cul et préfèrent se mettre dans le camp des nunuches tripatouillées victimes consentantes de la société de consommation.

Je comprends très bien votre cri de haine qui n'est en fin de compte que le résultat d'un amour déçu envers la femme libanaise. Encore une fois, il ne faut pas généraliser, mais la catégorie de femmes dont traite cet article est un phénomène bel et bien réel au Liban. On a plus de chance de tomber sur des pie-grièches que sur des femmes authentiques qui d'une main font osciller le berceau et d'une autre gouvernent le monde.

ghinwa said...

I can't agree more. Just for your info, Rasha Kahil (http://www.rashakahil.com/) is a photographer who takes nude self-portraits, and she is Lebanese.
A revolution must come, but revolutions don't fall from the sky! And until then, I ll avoid mentioning my nationality, and will make sure to stay away.

Anonymous said...

I do hope that she does not die for her statement.

Anonymous said...

vous avez sans doute raison en ce qui concerne le droit de donner la nationalite a ses enfants. pour le reste, je comprends votre revolte; mais pourquoi y mettre tant de hargne! pour le peu que je comprends a ce jour de la vie, on ne peut demander a quelqu un de comprendre s il n est pas encore pret a le faire, si son etat d ame, de conscience, n est pas en mesure de maturer ce qui se dit! j ai discute avec vous, je ne sais pas si vous vous en rappelez, et je vous avez dit que rien dans ce monde ne peut se faire sans amour, sinon vous laissez place a la peur. Vous ne pouvez laisser un enfant, qui apprend a marcher, sans lui donner la main sinon il aura peur et n apprendra rien. c est la meme chose pour les humains adultes. apprendre c est souffrir, certes, mais souffrir dans l amour est different de souffrir dans la peur. passer du stade de fille au stade de femme demande enormement. Ken Wilber l explique
en quelque sorte dans son livre sur la theorie de l integrale. la difference entre l etat et le stade. Mon exemple vous paraitra peut etre primaire. mais j ai la certitude que la logique absolue existe. nous passons par les memes etats a differents stades. commencons par reapprendre la notion de respect et de decence. et puis si le double dd lui fait plaisir, pourquoi pas! mais il faut pas les traiter de conasses. NOUS sommes irrespectueux de notre personne quand, comme me dit mon fils, nous devons manifester publiquement pour l homosexualite et non pour notre heterosexualite! NOUS sommes irrespectueux de notre personne quand, toute religion confondue, nous ne sommes pas a meme d integrite vis a vis de soi sans pour autant taper sur le voisin. Et comme ceci, il y en a plein a dire. Je suis contre la violence des mots parce qu elle desintegre
l ame. Et pour ceux qui ne comprennent pas encore...ca viendra et c est a nous de les aider(encore faut il avoir la conscience assez en eveil pour redefinir cette notion de bien et de mal que l on traine depuis le debut de l humanite; mais ca c est un autre chapitre. comme disait Camus, la ou la conscience regne, l echelle des valeurs devient inutile). Jesus a dit, pour celui a qui il a ete donne bcp, il sera demande bcp, pour celui a qui il a ete donne peu, il sera demande peu. Et, je vous en prie ne le prenez pas comme une homelie, ce serait insulter votre intelligence et la mienne.
Mabelle

Muriel said...

Votre article est machiste à souhait. Et ça ose parler de féminisme...

Anonymous said...

Je vous conseille de voir le film "la source des femmes" ! Ah non, il n'a pas passé la censure au Liban ... C'est vrai, ça aurait pu donner des idées aux femmes! J'ai assisté à un cycle de conférences sur la place de la femme dans la société lorsque j'étais au Liban : seules les femmes sont venues, pas un homme dans l'assemblée ! qu'en déduire ? Que penser aussi quand une idée -suggérée par moi, femme- est aussitôt qualifiée d'insensée puis encensée quinze minutes plus tard quand mon voisin la reprend ? Que penser d'une société qui n'accorde son respect à la femme que si elle est mariée ET mère d'un GARCON ? certaines femmes n'ont aucune conscience des injustices qu'elles vivent parce qu'on les a élevées en leur disant que "c'est normal, c'est comme ça et pas autrement" ... Changer le regard des homems sur la femme serait AUSSI une bonne chose ! Il lui permettra peut-être ainsi de sortir de sa cuisine ou de sortir du rôle de "sois belle et tais-toi!" del.B

Maissa Badreddine said...

c'est vrai Claude.
Nous les libanaises on donne de l'importance pour des futilites.
Pour une fois les choses sont bien dites.
Bravo.

Anonymous said...

Je viens de découvrir votre site, et je le trouve formidable.
En lisant cet article, je me rends compte que vous êtes loin de la réalité en ce qui concerne la france.
La france n'est plus le pays de la liberté, l'égalité et de la fraternité...
Sous sarkozy, la reconduite au pays d'origine des immigrés a été violente.
Vous dites que tout le monde a droit à un logement et aux allocations, alors expliquez moi pourquoi tant de familles sont en dessous du seuil de pauvreté; pourquoi certaines ont un endettement qui court sur 25, 30 au 40 ans?.

il y a peu, à lyon des restaurants ont été attaqués par des jeunes d'extreme droite parce que leur patron est arabe, des jeunes arabes attaquent des ados simplement aprcequ'ils sont juifs !
des gens rejettent les gitans en leur disant que leur pays n'est pas la france!!!!

Non, regarder votre pays et le comparer avec d'autres n'est certainement pas la solution.
il faut agir encore et encore pour faire avancer les choses

Anonymous said...

Well said! couldn't agree more... this country needs more sa2afe and to appreciate real beauty in terms of culture, people and life styles.

Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.