Sunday, October 13, 2013

Pensées en vrac (3)

Pin ThisEmail This

1- Aux Etats-Unis, le budget de l’Etat est bloqué à cause du OBAMACARE. Au Liban, le budget de l’Etat est bloqué à cause du NOBODYCARES.

2- On pose souvent cette question, devenue un grand classique : “quel Liban allons-nous laisser à nos enfants ?” En réalité, en observant le comportement sectaire, superficiel et dénué du moindre respect pour autrui d’un grand nombre de parents, la question qu’on devrait poser c’est “quels enfants allons-nous laisser à notre Liban ?”

3- Curieux pays que le Liban où quand on parle de quelqu’un d’honnête on dit “le pauvre”, mais quand on parle d’une ordure qui a tué ou volé on dit “il a été intelligent”. Puis on se demande pourquoi on en est arrivé là…

4- Tous ceux qui n’ont jamais rien dit à propos de la violence domestique au Liban, des droits des femmes, du martyre des employées de maison, des vieux sans sécurité sociale, de la pauvreté galopante, des inégalités obscènes, de la misère des réfugiés syrien, sont priés d’arrêter, entre leurs bouchées gastronomiques et leurs gorgées millésimées, de nous donner des leçons de droits de l’homme.

5- Et si tout ceux qui veulent se mêler des affaires syriennes, d’une façon ou d’une autre, d’un camp comme de l’autre, allaient s’installer en Syrie ? Ça fera pas mal de place pour que beaucoup de réfugiés syriens puissent avoir un toit à l’approche de l’hiver. Donc d’une part ça règlera un peu le problème des réfugiés, et d’autre part ça nous fera des vacances. Parce que franchement, ils commencent sérieusement à nous pomper l’air. Surtout ceux qui pontifient et ne font rien à propos des réfugiés syriens. Ils accusent de racisme tous ceux qui cherchent des solutions au problème, allant même à faire des amalgames douteux et stupides avec le nazisme, mais ne bougent pas le petit doigt pour que ces réfugiés puissent avoir le minimum de dignité humaine. Mais la dignité humaine, ils s’en foutent. Tout ce qui les intéressent c’est leur petit moi, leurs petites idées, et qu’ils aient l’illusion d’avoir raison. Allez ouste ! Y a des familles qui ont besoin de vos maisons.

6- Il y a près d'un million de réfugiés syriens au Liban, et le gouvernement français demande aux autorités libanaises de continuer à en accueillir au nom des droits de l’homme. Parfait. Par contre, dès que 60 réfugiés syriens arrivent illégalement en France, ils sont obligés de menacer de se suicider pour ne pas être chassés de force. Curieux, vous ne trouvez pas ?

7- Je suis de gauche. Tout, absolument tout, en moi est de gauche. Pourtant je ne supporte plus les gens de gauche. Je ne supporte plus leur catéchisme d’idées toutes faites et de raccourcis imbéciles. Je ne supporte plus leur hypocrisie et leur intolérance. Je ne supporte plus leurs slogans réducteurs et leur effrayant manque de vision. Et surtout je ne supporte plus le parti socialiste français. Ce parti socialiste qui a trahi Jean Jaurès, son fondateur. Qui a trahi les principes du Front Populaire et ceux du Conseil National de la Résistance. Qui a trahi les ouvriers, les paysans et la classe moyenne. Qui est aujourd’hui le principal responsable de la montée progressive et inquiétante de l’extrême droite en France. Je ne comprends pas comment on peut encore voter pour ce parti, surtout si on est de gauche, vraiment de gauche. Je ne comprends pas qu’une vraie formation de gauche n’ait pas encore vu le jour pour le remplacer… Camus, au secours, reviens, c’est maintenant qu’on a besoin de toi.


© Claude El Khal, 2013

2 comments:

Anonymous said...

vos chroniques sont addictives, une tuerie un vrai surkiff
NB: point 1 2 3 4 , rayer Liban et remplacer par "les pays arabes"

aisha.

Monsieur-C said...

TOUT à fait excellente chronique; savoureuse et juste. Charles Cosma.