Tuesday, July 26, 2016

A Saint-Etienne-du-Rouvray, le maire communiste pleure le prêtre catholique assassiné

Pin ThisEmail This

"Soyons ensemble les derniers à pleurer, et soyons ensemble les derniers à être debout contre la barbarie et dans le respect de tous", a dit, la gorge nouée, retenant avec difficulté ses larmes, Hubert Wulfranc, maire communiste de Saint-Etienne-du-Rouvray où le prêtre catholique Jacques Hamel a été égorgé par les terroristes de Daech.

Un maire communiste qui pleure un prêtre catholique assassiné, la voilà la France où j'ai grandi et dont je me revendique. Une France tolérante, solidaire, ouverte, riche de ses différences, de ses croyances, de ses contradictions aussi. Il y a du Jean Ferrat dans ce maire rouge de Saint-Etienne-du-Rouvray. Une humanité que ne l’on ne voit malheureusement plus guère chez les élus de la République.

Père Jacques Hamel (1930 - 2016)

"Debout contre la barbarie et dans le respect de tous"

"Soyons ensemble les derniers à pleurer, et soyons ensemble les derniers à être debout contre la barbarie et dans le respect de tous". Ensemble. Debout contre la barbarie. Dans le respect de tous. Ces mots-là devraient être répétés, partagés. Pour éviter de tomber dans ces pièges tendus que sont la haine, la division et la résignation face à l'horreur. Ces pièges dont on connait, au Liban, les conséquences. Et dont il est si difficile de revenir.

Hubert Wulfranc, vous êtes aujourd’hui l’honneur de la France.


No comments: