Saturday, March 18, 2017

Pourquoi il faut manifester contre l’augmentation des taxes

Pin ThisEmail This

Les Libanais n’en peuvent plus de s’appauvrir pendant qu’une poignée s’enrichit et se pavane dans des voitures de luxe exemptées de taxes et offre à sa progéniture des mariages pharaoniques.

70% de la population vit dans la pauvreté, un Libanais sur trois est au chômage, les entreprises ferment les unes après les autres, le pays croule sous une dette extérieure qui risque de bientôt atteindre les 100 milliards de dollars, alors qu’aucun service public ne fonctionne vraiment : l’eau, l’électricité, l’état des routes, la téléphonie mobile, internet, etc. et que les ordures continuent à s’amonceler un peu partout.

Dans la situation socio-économique actuelle, augmenter les taxes pour financer l’augmentation des salaires du service public est aussi stupide que d’envoyer des chasseurs tirer sur les mouettes attirées par la décharge du Costa Brava sous le prétexte de protéger l’aéroport de Beyrouth.

Ce qu’on donne d’une main, on le reprend d’une autre, sans résoudre le vrai problème, la dilapidation de l’argent public due à la corruption institutionnalisée.

D’autre part, ceux qui pensent qu’on peut relancer notre économie moribonde en appauvrissant un peu plus la population n’ont absolument rien compris à l’économie. C’est l’augmentation du pouvoir d’achat et la relance de la consommation qui va relancer l’économie et non le contraire.

Quant à ceux qui crient au complot, qu’ils réfléchissent bien. Quoi de mieux qu’une augmentation des taxes dont le résultat inévitable est une grogne populaire pour tenter d’affecter la popularité du président et la crédibilité du premier ministre.

Tout comme le marchandages honteux pour la formation du gouvernement, l’envoi de chasseurs près de l’aéroport de Beyrouth ou saquer une fonctionnaire modèle au profit de quelques corrompus. Ce sont ces décisions-là qui sont contre le nouveau 3ahed et non leur refus.

Ne tombez pas dans le piège! Observez bien ce qui se passe. Est-ce un hasard si le vote de l’augmentation des taxes a eu lieu alors le président était en dehors du pays et que ce vote ait été reporté sitôt son retour? Souvenez-vous de l’attaque contre les locaux d’Al-Jadeed qui a eu lieu quand le président était en voyage et s’est arrêtée comme par miracle dès qu’il est revenu au Liban.

Manifester dimanche à midi place Riad el-Solh c’est continuer ce que nous avons commencé à Baabda en 1989-90, puis place des Martyrs en 2005, et même en été 2015. C’est être fidèle aux héros du 13 octobre, à ceux de la révolution du Cèdre et à toutes celles et ceux qui se sont battus contre les occupations syrienne et israélienne.

Parce que tous ces combats ont eu lieu au nom du peuple libanais, ce peuple qui aujourd’hui n’en peut plus d’être volé, humilié et menacé dès qu’il proteste.

N’oubliez pas le discours du président de la République le 6 novembre dernier, et n’oubliez jamais ces quatre mots fondateurs : ya cha3b loubnan el-3azim. C’est pour ce cha3b que nous nous sommes toujours battus et c’est pour lui, uniquement pour lui, que nous devons tous manifester dimanche.


© Claude El Khal, 2016

No comments: