Thursday, August 3, 2017

Les premières images des terroristes d’al-Nosra quittant le territoire libanais

Pin ThisEmail This

Une centaine de bus transportant plus d’un millier de jihadistes appartenant à Jabhat al-Nosra, ainsi que leurs familles, ont enfin quitté le territoire libanais. Les premières images des terroristes vaincus, en partance pour Idlib, ont été publiées sur les réseaux sociaux. Les voici.

Après sa défaite lors de la bataille du jurd d’Ersal, à la frontière libano-syrienne, le chef d’al-Nosra au Liban, Abou Malek el-Tallé, a accepté de retirer ce qui restait de ses troupes. Cent treize bus ont donc été affrétés pour conduire près de neuf mille personnes, hommes, femmes et enfants, vers la province d’Idlib au nord-ouest de la Syrie, toujours contrôlée par la branche syrienne d'Al Qaeda.





Le long convoi s’est ébranlé hier après-midi et a quitté le territoire libanais tard dans la nuit. Au première heures du jour, l'occupation militaire du jurd d'Ersal par les takfiristes faisait déjà partie du passé.

Cette occupation a duré six ans. Daech et Nosra ont d'abord profité du flux incontrôlé de réfugiés syriens pour s'introduire au Liban avec armes et familles. Puis se sont progressivement implanté dans une vaste région frontalière, profitant des camps de réfugiés pour se protéger et s'approvisionner, organisant des attentats à Beyrouth et ailleurs, kidnappant et assassinant des soldats et des policiers, et semant la terreur dans les villages avoisinants.

Pendant ces six longues années tachées de sang, leur présence a été protégée par une partie de la classe politique libanaise, espérant sans doute les utiliser un jour contre le Hezbollah dans un éventuel conflit armé entre sunnites et chiites.

Mais c’est l’inverse qui s’est produit. Le bras armé du parti chiite, soutenue par une grande partie de l'opinion publique libanaise, est passé à l’offensive et, en quelques jours, a vaincu l'organisation terroriste et l'a forcé à quitter le pays, libérant de facto le village sunnite d'Ersal du joug takfiriste.

Sur les rares photos disponibles, les yeux des jihadistes trahissent le sentiment de défaite de ceux qui ont un jour rêvé d’établir un émirat islamique au nord du Liban et qui ont, heureusement, échoués.

Source : Facebook

La prochaine étape devrait voir, dans les prochains jours, l’armée libanaise déloger les terroristes de Daech retranchés dans un large territoire aride et rocailleux aux alentours des villages majoritairement chrétiens de Ras Baalbek et al-Qaa. Elle signifiera la fin tant attendue de la présence militaire takfiriste au Liban.


© Claude El Khal, 2017

No comments: