Monday, October 16, 2017

Attentat effroyable en Somalie, plus de 500 victimes, et tout le monde s’en fout

Pin ThisEmail This

"Les images sont effroyables, écrit Le Figaro, plus de 270 personnes ont été tuées et 300 blessées samedi après l'explosion d'un camion dans le centre de la capitale du pays, Mogadiscio". Mais bien entendu, tout le monde s’en fout.

Il y a comme ça des pays, des continents entiers, où la mort de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants n’intéresse personne. Leurs noms ne défileront pas sur les écrans des chaînes d’infos en continu, les larmes des uns et des autres, d’habitude réservées aux victimes comme il faut, ne couleront pas pour les habitants de Mogadiscio, et la Tour Eiffel ne s’illuminera pas aux couleurs de la Somalie.

Voilà le destin des pauvres de ce monde, êtres humains, pays et continents. Que sont-ils finalement aux yeux des nantis? Des chiffres, des statistiques, des gisements de matières premières ou, dans le meilleur des cas, des destinations touristiques, des toiles de fond exotiques aux seflies des vacanciers?

"C'est l'explosion d'un camion garé devant un hôtel dans un quartier fréquenté de la capitale (…) qui abrite bâtiments officiels, hôtels et restaurants, qui a fait des dizaines de morts, écrit encore Le Figaro. (…) Les images envoyées par les agences montrent un paysage de destruction effroyable. Deux heures plus tard environ, un second véhicule a explosé dans le quartier de Medina (…) Le président Farmajo a décrété un deuil national de trois jours, après cet attentat considéré par les Somaliens comme le pire de l'histoire de leur pays."

Photos : Farah Abdi Warsameh / AP - Mohammad Abdiwahad / AFP - Feisal Omar / Reuters

Si un tel attentat, à Dieu ne plaise comme on dit au Liban, avait eu lieu dans une ville glamour, l’effroi aurait été mondial. Des capitales entières auraient porté le deuil. Des internautes chics se seraient répandus en pathos larmoyants. La toile aurait été en berne.

Bien sûr, les présidents et premiers ministres des pays cravatés y ont été de leur déclaration. L’un a tweeté et l’autre s’est fendu d’une tirade de circonstance. L’Afrique est une pompe à fric, vous comprenez – pardonnez-moi ce jeu de mot facile. Alors on fait semblant. On affiche tristesse et solidarité. L’œil sur les contrats juteux présents et à venir.

Peu importe si la Somalie a sombré dans le chaos, il y a déjà plusieurs décennies, à cause de la politique irresponsable de puissances étrangères. Peu importe si les Somaliens meurent par centaines, par milliers, par dizaines de millers depuis trop longtemps. Peu importe si les salauds qui ont commis ces attentats sont financés par les pays amis de ceux qui feignent aujourd’hui le chagrin. Des pays qui sucrent autant les politiciens occidentaux que les jihadistes d’Afrique et du monde entier. Des pays que les médias de l’Axe du Bien continuent d’appeler "modérés".

Le mépris de l’autre, du plus faible, du plus démuni, du plus fragile, est un mal universel. L’hypocrisie des puissants en est un autre. La Somalie a encore une fois prouvé, à ses dépends, cette triste et lamentable réalité d’un monde moralisateur mais dépourvu de tout sens moral.


© Claude El Khal, 2017

10 comments:

menaribo said...

Quand c'est l'Afrique on fait pas des #JeSuisSomalie ?

Anonymous said...

Quand c'est un pays pervertit par les mœurs islamiques, qui accepte a l'unanimité la charia, le fouettage des femmes en public et la torture des uns et des autres on fait pas des "JesuisSomalie" ... ba non desolé

Tarek Chemaly said...

Tu peux me rappeler la race des gens qui habitent la bas? Ah... ca explique tout!

marieclaudeker said...

dans ce pays les gens sont de notre race: les hommes !
alors c'est terribles ce qui vient d'arriver
bien sur dans ce pays les femmes sont traitée comme moins que rien mais elles existent et les enfants aussi

Anonymous said...

Mais non tout le monde s'en fout pas :
https://www.facebook.com/KTNNewsKenya/videos/vb.1464211677174747/1911177239144853/?type=2&theater

Hax said...
This comment has been removed by the author.
Anonymous said...

Juste une petite correction: la Tour Eiffel était éteinte lundi soir en hommage aux victimes somaliennes.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/10/16/97001-20171016FILWWW00135-mogadiscio-la-tour-eiffel-eteinte-en-hommage-aux-victimes.php

Denis Billo said...

Ce compte rendu porte en lui la mort et la haine, il ne fait que continuer la séparation stupide et pousse aux abominables actes qu'il vient d'y avoir !
Oui, ce pays est pauvre et soumis à des réalités terribles, mais est-ce une raison pour insulter le reste du monde en traitant les gens de "nantis" ?
Je regarde autour de moi, et oui la France est un beau pays où il faut bien vivre mais que c'est petit et facile, presque lâche de vouloir culpabiliser le français qui part au travail tous les jours et paye ses impôts, élève ses enfants et se fait traiter de nantis.
Pas sûr que tous les français touchent les revenus du pétrole et des diamants de ce pays, pas sur du tout. Pas sûr du tout non plus que le français « nanti », comme vous écrivez, ait beaucoup de choix dans sa vie pour ne plus être le nanti, le faut-il en plus ?
Serez-vous de ses gens qui ont une haine contre celui qui peut vivre à Beirut, Dubaï, Londre, comme vous-même et serez-vous heureux de savoir que tous les peuples vivent la même horreur que la Somalie, est-ce cela que vous souhaitez pour l’humanité ?
Alors sortez de la rupture et essayez d'élever de débat au lieu de créer toujours les mêmes séparations si lâches, si criminelles !

Anonymous said...

Faut arrêter de faire de la fausse information.

D'une part la Tour Eiffel a bien été illuminée aux couleurs de la somalie et d'autre part ce sont nos chaines d'info qui ont fait tourner le nom des victimes des attentats en France donc la télé somalienne peut en faire autant non?

Personne ne s'en fout. M
malheureusement nous sommes impuissants pour arrêter cela.

Anonymous said...

C'est vrai que les images sont terribles... Mais il faudrait prendre l'exemple sur la Chine il y a quelques années. L'enfant unique, objet de toute l'attention et l'amour de la famille... Une réduction de la population et surtout le contrôle des naissances ont pour effet un meilleur niveau de vie POUR TOUS sans oublier l'éducation des femmes qui sont actuellement reléguées à des ventres rebondis. Une taxe pour le 2e enfant ou le 3e ferait réfléchir sur le sens de la vie afin que tous les citoyens soient heureux. C'est au dirigeant de ce pays de prendre des mesures adaptées à la situation économique. Car je ne pense pas que les femmes ont droit aux études ou seulement certaines issues d'un milieu intellectuel. Merci de me donner votre avis sur cette réflexion.