Monday, June 19, 2017

La plus belle pollution du monde

Pin ThisEmail This


L’été arrive à grand pas. Déjà les photos d’orteils étalés sur les plages envahissent les réseaux sociaux. Bientôt les expatriés et les touristes viendront goûter au charme unique du Liban estival et à son littoral empoisonné.

Le Liban n’a-t-il pas été élu "plus beau pays du monde" lors d’une soirée de gala à Beyrouth? Pour les mauvaises langues qui y ont vu un nouvel exemple de l’égocentrisme délirant et du déni chronique des Libanais, voici une preuve du contraire.

La côte libanaise vue d'avion. Source : LBCI

Qui d’autre au monde a une si belle pollution, si merveilleusement photogénique? Qui d’autre au monde peut se vanter d’avoir ces magnifiques couleurs qui rappellent les soirs de cuite, la tête dans la cuvette des toilettes?

Alors que d’autres destinations estivales vantent le bleu de leur littoral, alors qu’ils montrent la richesse de leur faune marine et tout genre de clichés touristiques ressassés jusqu’à la nausée, le Liban offre une expérience différente : la mer polluée et la faune empoisonnée.





Il en faut du courage! Et du courage, ce n’est pas ça qui manque au pays des cèdres. N’importe quelle lopette peut se baigner dans l’eau pure des îles lointaines. Il faut être un homme, un vrai, pour bronzer si près des rivières de merde qui coulent le long des côtes libanaises et faire trempette parmi les microbes et les virus.

Le ministre de l'Environnement ne s’y est pas trompé. Lors de sa visite touristique de la décharge de Bourj Hammoud où des tonnes d’ordures sont déversées dans la mer, il n’a pas semblé choqué outre mesure. Il a prononcé quelques phrases de circonstance, et s’en est allé promouvoir la beauté incomparable de la pollution locale.




Si vous avez envie de vacances différentes, si vous avez besoin de changement, venez au Liban! Vous y arriverez normal mais repartirez transformés en mutants. Fin prêts pour le casting du prochain X-Men.


© Claude El Khal, 2017

5 comments:

Thierry Magniez said...

Bon, alors il faut se poser la question "POURQUOI ONT FAIT CA ?"
C'est simplement pour que certaines familles s'enrichissent énormément sur le dos de l'ensemble des libanais, et oui, les poubelles, c'est de l'or en barre.
COMMENT S'ENRICHIR SUR LES POUBELLES :
- être payé plus de 150$ la tonne pour ramasser et faire disparaitre des rues les poubelles (argent de l'état)
- remporter des marchés, ( plus de 120 000 000$ par dépotoir) pour créer ou remettre en marche des dépotoirs dans la mer (argent de l'état)
- ne pas trier, ne pas traiter les déchets en avoir le plus possible et les verser dans la mer Méditerranée (faire disparaitre les déchets au moindre coût)
- Créer des terrains en avançant sur la mer, en être propriétaire (ce n'est l'argent pour l'état, puisque ce sont des entreprises privées qui ont créé ces terrains, il y a peut encore un petit lien avec les familles qui dirigent le pays)
- Installer des incinérateurs pour bruler les poubelles et les faire marcher au maximum en récupérant les poubelles mises dans la mer (l'état va surement aussi payer pour cela, combien de la tonne ?, c'est le deuxième effet Kiss cool) (Patience, ils arrivent les barbecues)
- remplacer les poubelles des terrains créés en mer par du remblais pour obtenir des super terrains constructibles (ce n'est pas pour rien que les deux plus grosses décharges du Liban sont dans Beyrouth, c'est là que le terrain est le plus cher)
- Encore une chose, il ne faut pas oublier qu'il y a du pétrole au Liban et que lorsque l'exploitation va commencer, il faut de la place sur la côte pour construire des infrastructures (peut être aussi une piste avec la création de ces terrains)
Mais tout cela n'est qu'une fiction, un mauvais polar, ça ne se passe pas comme cela dans le beau Liban. Et heureusement sinon, je ne vous raconte pas la pollution de la mer, la recrudescence des cancers, les tensions entre les dirigeants, les écarts de richesse... et puis, il y aurai aussi la protestation des libanais, ce serait une vraie révolution ! NON ?

Cynana said...

Mafia, Naples! Quand va-t-on donner des noms aux ordures qui se sont enrichis sur le dos des Libanais, les inculper et les juger pour crimes?

Alain Sawaya said...

Excellent!
Tout est dit.
Dans le texte de l'auteure et dans votre reponse.

eric verdeil said...

sans nier les terribles pbs de pollution liée aux égouts sur la côté libanaise, je me demande ce que montre cette photo? Quand a t elle été prise? Cette trace boueuse est elle vraiment une pollution? N'est ce pas plutôt une photo prise après un orage? C'est assez différent du problème actuel des décharges créées dans la mer...

Cynana said...

Les photos, on ne sait pas. Le problème des décharges actuelles et des poubelles au Liban, on sait. Quand ferons nous quelque chose contre toute cette corruption ? Sommes-nous le peuple le plus intelligent du monde ?