Saturday, October 19, 2019

Les véritables raisons du soulèvement populaire au Liban

Email This

Beaucoup appellent à tort le soulèvement populaire qui secoue le Liban depuis trois jours: "la révolution WhatsApp". Parmi ceux-là, des ricaneurs affirment, un peu méprisant, que de toutes les humiliations subies par les Libanais, seule la taxe sur WhatsApp les a poussés à descendre dans la rue. Ce qui, selon eux, serait la preuve irréfutable de la superficialité d’un peuple d’ordinaire moutonnier. Mais rien n’est plus faux.

Wednesday, October 9, 2019

Et voilà qu’un ministre nous ordonne de nous taire

Email This

Il était en colère, le ministre de l’Environnement. Les sourcils en accents circonflexes, le regard furibard, le doigt autoritaire, il fulminait. "Que le citoyen libanais qui ne trie pas ses déchets chez lui à la maison ne me fasse pas entendre sa voix", dit-il. "À partir de maintenant, gare à celui qui se plaindra de l’État ou des déchets ou des crises", ajouta-t-il, sévère et menaçant.

Tuesday, October 8, 2019

Carnets 3: Au Liban, hier ressemble à aujourd’hui et peut-être même à demain

Email This

Je partage régulièrement ici, sous forme de "carnets", des billets publiés sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Ces carnets beyrouthins, ces billets d’humeur, croquis de la vie politique, sociale, intellectuelle ou culturelle libanaise, formeront peut-être un portrait très personnel, forcément subjectif, d’un Liban si superficiellement célèbre mais si profondément méconnu.

Aujourd’hui, je vous propose un léger flashback, un petit retour en arrière sur l’année écoulée. Ces billets écrits entre novembre 2018 et juillet 2019 auraient pu l’être aujourd’hui, pratiquement à l’identique. Ils pourraient l’être aussi demain, vu qu’au Liban rien ne ressemble plus au lendemain que le jour, la semaine, le mois ou l’année qui l’ont précédé.


Wednesday, October 2, 2019

Carnets 2: Septembre, Chirac, et les riches mendiants du Liban

Email This
Photo: Eric Feferberg / AFP

Je partage régulièrement ici, sous forme de "carnets" mensuels, des billets publiés sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Ces carnets beyrouthins, ces billets d’humeur, croquis de la vie politique, sociale, intellectuelle ou culturelle libanaise, formeront peut-être un portrait très personnel, forcément subjectif, d’un Liban si superficiellement célèbre mais si profondément méconnu.


Saturday, September 7, 2019

Carnets: Le mois d’août à Beyrouth

Email This

Je vais régulièrement partager ici, sous forme de "carnets" mensuels, des billets publiés sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Ces carnets beyrouthins, ces billets d’humeur, croquis de la vie politique, sociale, intellectuelle ou culturelle libanaise, formeront peut-être un portrait très personnel, forcément subjectif, d’un Liban si superficiellement célèbre mais si profondément méconnu.