Friday, January 9, 2015

Crétins du Liban

Pin ThisEmail This
Certains chrétiens libanais ont eu une poussée d’hormones quand ils ont découverts les caricatures de Charlie Hebdo. Pas celle du Prophète, non celles-là ça va, mais celle du Messie.

Soudain leur solidarité envers l’hebdomadaire martyr s’est envolée comme la colombe du St Esprit à l’approche d’un chasseur assoiffé de plumes plombées. Soudain ils n’étaient plus Charlie, ne seraient jamais Charlie, non mais il ne manquerait plus qu’ils soient Charlie, yiii, walaw, 3ayb.

A ces chrétiens libanais, je dis : si vous avez tellement envie de vous indigner, si vous avez tellement envie de vous draper de ce 3ayb qui vous sied si bien, voici 7 bonnes raisons de le faire :

1. 3ayb que vos clergés soient les plus grands propriétaires terriens du Liban alors que la majorité des libanais n’ont pas les moyens de s’acheter le moindre mètre carré dans leur pays.

2. 3ayb que ces mêmes clergés fassent partie des plus grandes fortunes du pays alors que plus d’un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté.

3. 3ayb que ces représentant auto-proclamés du Christ, qui a pourtant prêché le partage, n’appliquent en rien ses enseignements, et se pavanent couverts de dorures.

4. 3ayb que vous, qui poussez aujourd’hui des cris d’orfraie pour quelques dessins, n’appliquez pas non plus un des plus importants préceptes de la religion que vous prétendez défendre : la tolérance.

5. 3ayb que vous traitiez avec mépris, pour ne pas dire avec cruauté, les plus pauvres, les plus démunis, ou tout simplement celles ou ceux qui ont eu le malheur de naître avec une couleur de peau un peu plus foncée que la votre, alors que Jésus vous a enseigné que tous les hommes étaient frères.

6. 3ayb que vous vous prosterniez devant quelques liasses de billets, ou devant les poches qui les renferment, ou devant les propriétaire de ces poches, bref devant les marchands que Jésus a voulu chasser du Temple.

7. 3ayb que vos leaders adulés n’aient pas encore été foutus d’élire un président de la République, sans que vous ne bougiez le petit doigt pour les obliger à le faire.

En fait, en y réfléchissant bien, pour que le nom de chrétiens vous aille vraiment, il faudrait en retirer deux lettres, une consonne et une voyelle. Et je n’ose imaginer ce que vous auriez fait si vous aviez vécu il y a deux mille ans en Palestine… Vous auriez surement été parmi la horde d’ignorants qui a craché sur le corps supplicié du Fils de l’Homme. Et si, par malheur, vous aviez été convié à la dernière Cène, vous l’auriez surement transformée, par votre seule présence, en dîner de cons.

Amen.


© Claude El Khal, 2015