Thursday, August 31, 2017

Le président Aoun annonce l’ouverture d’une enquête dans l’affaire des soldats kidnappés et assassinés par Daech et Nosra

Pin ThisEmail This

Le président de la République, le général Michel Aoun, a annoncé ce soir l’ouverture d’une enquête pour faire toute la lumière et déterminer les responsabilités dans l’affaire de l’enlèvement et l’assassinat des soldats de l’armée libanaise par Daech et Nosra en 2014.

Lors de son adresse à la nation à l’occasion de la fête de Adha et de la libération du Liban des organisations terroristes, le président Aoun a fait une annonce surprenante. Une annonce que beaucoup espéraient mais à laquelle personne ne croyait vraiment.

L’ancien général rebelle devenu président de la République a déclaré : "Par respect pour la vérité qui est un principe humain absolu et par respect pour le sacrifice des martyrs et les souffrances de leurs familles, vu l’incertitude qui dure depuis trois ans, pour que des innocents ne soient pas accusés à tort ou des coupables innocentés, dans une affaire d’une importance nationale qui a touché nos forces armées et qui a affecté la conscience et les cœurs des Libanais, je demande aux autorités compétentes de prendre toutes les mesures nécessaires pour mener les investigations urgentes et nécessaires afin de déterminer les responsabilités" [dans l'affaire de l’enlèvement et de l’assassinat des militaires libanais].





Cette affaire tragique a commencé en août 2014 quand Daech et Jabhat al-Nosra ont essayé d'envahir la ville frontalière d'Ersal, au nord-est du Liban, à partir du jurd qu'ils occupaient depuis plus de deux ans. L'armée libanaise les a repoussé, mais 37 soldats et policiers ont été pris au piège dans un pâté de maison occupé par les jihadistes. L'armée s'apprêtait à les libérer quand le pouvoir politique est intervenu et a ordonné un cessez-le-feu.

Les terroristes en ont profité pour capturer les 37 soldats et policiers et les ont emmené dans le jurd, où ils ont disparu.

Pendant trois ans, le pouvoir politique a empêché l'armée de tenter toute opération de sauvetage. Durant ces trois longues années, plusieurs soldats et policiers ont été assassinés par les terroristes dans des mises en scène macabres publiées sur internet. En 2015, un échange humiliant de prisonniers a eu lieu avec Jabhat al-Nosra, mais neuf soldats sont restés aux mains de Daech.

L'un des objectifs de l'opération fajr el-jouroud, lancée le 18 août dernier, était de connaître enfin le sort de ces neuf soldats. Malheureusement, la bataille terminée, leurs corps ont été retrouvés dans un charnier. Depuis, de nombreuses voix se sont élevées pour demander qu'une enquête soit ouverte.

Cette annonce courageuse du président de la République est un coup de tonnerre politique dans un pays où l’omerta et l’impunité sont de mise. Si une commission d’enquête est effectivement créée, si elle fait son travail et les responsabilités sont vraiment déterminées, elle constituera un précédent historique.

Je retrouve aujourd'hui le Général de mes 20 ans. Bravo et merci monsieur le Président.


© Claude El Khal, 2017

No comments: