Monday, April 23, 2018

Michel Fugain fait l’éloge de l’armée israélienne

Pin ThisEmail This

Le chanteur français Michel Fugain a fait l’éloge de l’armée israélienne dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. À l’heure où l’actrice américaine Natalie Portman a annulé un voyage prévu en Israël (où elle est née et dont elle détient la nationalité) pour ne pas cautionner la politique de Benjamin Netanyahu et l’assassinat de manifestants palestiniens par des snipers de l’armée israélienne, cette vidéo a quelque chose de profondément obscène.

Lors d’un voyage à Tel Aviv, où il doit se produire le 25 juillet prochain, Michel Fugain a tenu des propos qui risquent de choquer beaucoup de ses admirateurs en France et au Moyen-Orient, notamment au Liban où plusieurs générations ont soupiré en écoutant son beau roman, sa belle histoire.





L’ex-patron du Big Bazar semble découvrir que l’armée d’un pays est composée des enfants de ce pays. Dans cette vidéo amateur, partagée par les inconditionnels du gouvernement d’extrême-droite de Benjamin Netanyahu et reprise par de nombreux sites israéliens, on le voit déclarer goguenard : “J’entendais beaucoup parler de Tsahal. Pour nous, de l’autre côté, loin, Tsahal c’est l’armée israélienne qu’on nous présente toujours comme une armée solide (…) Je me suis aperçu tout simplement que Tsahal c’est les enfants du pays, les enfants d’Israël”.

Il est sans doute bon de lui rappeler qu’à part quelques très rares exceptions où la soldatesque est formée de mercenaires étrangers, l’armée d’un pays est toujours composée de ses propres citoyens, souvent jeunes, c’est-à-dire des enfants de ce pays. L’armée française est composée des enfants de la France, l’armée américaine des enfants des États-Unis d’Amérique, l’armée russe des enfants de la Russie, et ainsi de suite.

Si les propos benêts du chanteur s’étaient arrêtés là, on aurait pu mettre ça sur le compte du décalage horaire. Personne n’est à l’abri d’une énormité. Mais voilà, Fugain a surenchéri : “Ça m’a changé complètement ma vision des choses. Complètement. Israël est un pays en guerre, en danger. Tsahal, dans la tête des Israéliens, c’est nos enfants, les enfants du pays. Je trouve ça excessivement fort. Ce n’est pas n’importe quelle armée. C’est drôlement fort. Maintenant, quand on me parlera d’Israël et de Tsahal je vais rectifier des choses.”

Peut-être ne regarde-t-il pas la télévision ou ne lit-il pas les journaux. Peut-être n’a-t-il pas internet. Peut-être faudrait-il l’informer ou lui rappeler certaines réalités. Et rectifier les choses, comme il dit.

Depuis un mois, l’armée israélienne fait du tir au pigeon sur des manifestants palestiniens, et a assassiné de sang-froid une quarantaine d’entre eux, dont plusieurs adolescents. Le dernier est mort ce vendredi, il avait juste 15 ans. Ses soldats, ces "enfants d'Israël" qui impressionnent tant Fugain, arrêtent et violentent des enfants palestiniens, quel que soit leur âge, fussent-ils des mômes de 3 ans.

Cette armée, qui "n'est pas n'importe quelle armée" selon le chanteur, a bombardé la population civile de Gaza à de très nombreuses reprises et tué, rien qu'en 2014, plus de deux milles hommes, femmes et enfants. Elle a également commis plusieurs massacres au Liban, dont ceux de Cana au sud du pays, en 1996, où les bombes de Tsahal ont tué 106 civils libanais réfugiés dans un camp de l’ONU, et en 2006, où des missiles israéliens ont écrasé 62 civils, dont 37 enfants.

Michel Fugain cautionne-t-il le bombardement de populations civiles, soutient-il le meurtre de manifestants désarmés, accepte-t-il qu’on arrête et emprisonne des enfants? Il faut espérer que non, qu’il va rapidement rectifier le tir – pour ainsi dire, et présenter ses excuses aux familles des innombrables victimes de Tsahal.


© Claude El Khal, 2018